immobilier-investir-region

Immobilier : investir en région

Quelle que soit votre logique d’investissement dans la pierre : constitution d’un patrimoine à transmettre, préparation de votre retraite, défiscalisation ou investissement à long terme (appartement étudiant ou en résidence sénior pour plus tard)), l’adage anglais “Location, location, location” (emplacement, emplacement, emplacement) doit être votre premier soucis.

Bien entendu, investir à Paris, Lille ou Lyon vous offre la garantie de ne jamais vous retrouver avec un logement vacant. Mais souvent, ces logements ont un coût d’acquisition élevé, et un rendement faible.

Heureusement, il n’est pas nécessaire de se tourner vers les très grandes métropoles pour réaliser un investissement intéressant. Au contraire ! Investir en Région, et de façon plus importante, investir dans votre région, en suivant quelques règles simples, peut s’avérer rentable et sûr.

Où investir ?

Préférez la métropole régionale aux villes limitrophes : Dunkerque ou Lens seront toujours plus attrayantes que les communes avoisinantes. Privilégiez les centres villes et les zones bien desservies, proches des commerces et des axes de communications structurants.

Etudier le marché locatif

Les villes universitaires, par exemple, ne verront pas de diminution de la demande locative pour les petites surfaces. Les universités régionales attirent un grand nombre d’étudiants des alentours et les concentrent.

Les métropoles régionales un peu anciennes en restructuration voient aussi la demande locative dans le neuf exploser. Dunkerque, par exemple, est une ville où il y a très peu d’offres locatives dans le neuf. En centre-ville, nombre d’anciens immeubles sont réhabilités pour le locatif, preuve de la demande soutenue pour ce type de bien. Mais les programmes neufs bien situés sont rares et les locataires potentiels se ruent sur les offres dans le neuf.

Quel produit choisir ?

Le neuf, les logements agréables à vivre (logement bien conçu) avec balcons ou terrasse, évitez le rez-de-chaussée sur rue, ou les logements où vous n’aimeriez pas vivre.

Les toutes petites surfaces (studios et T2) ont un prix locatif plus élevé au mètre carré, mais sont surtout destinées aux étudiants. Attendez-vous à changer régulièrement de locataires. Ce produit est à privilégier pour un premier investissement (budget d’acquisition moins élevé), ou si vous projetez au long terme et investissez aujourd’hui pour un usage personnel futur. Vous pouvez par exemple faire l’acquisition d’un studio qui servira à vos enfants lors de leurs études, ou d’un appartement neuf pour un parent vieillissant.

Les T3 sont le produit préféré des investisseurs : les locataires sont stables et le rendement reste très intéressant. Ces locataires recherchent avant tout des logements neufs, plus performants énergétiquement, pour maitriser leurs dépenses. Investissez dans le neuf pour les séduire.

Optez pour le neuf

Le neuf permet d’avoir une garantie sur la qualité et le vieillissement du bien. C’est un type de bien qui exige peu d’entretien, et, avec les exigences de qualité de construction actuelle, promet une moindre obsolescence. Au final, c’est l’assurance d’une maitrise de votre budget sur le court terme, et un retour sur investissement certain au long terme.

Les locataires cherchent aussi du neuf pour alléger leur facture énergétique et bénéficier du confort moderne des normes actuelles.